Préservatif féminin

Origines du préservatif féminin:

Le préservatif trouve ses racines 3 000 ans avant J-C (des soldas égyptiens souhaitant se protéger des maladies vénériennes utilisaient des boyaux de mouton ou des vessies de porc…). En ce qui concerne le préservatif féminin, vous serez également surpris que ce soit vers les années 1900 que le préservatif féminin fut inventé. Dans le temps appelé « le Pratique », le préservatif féminin en feuille anglaise extra et à bourrel et pneumatique, fut utilisé comme un second vagin protecteur garantissant la sécurité complète, tout en laissant l’illusion du naturel, ce qui améliore l’intensité des sensations. Mais quelques temps après, le préservatif féminin disparu alors sous cette forme, avant de renaître en 1985 après plusieurs années d’études, et de s’étendre peu à peu à travers les différents pays (Etats-Unis, Angleterre, etc.).

Les modèles de préservatif féminin:


Comme dit précédemment, le préservatif féminin peut donc être vu comme un second vagin protecteur garantissant la sécurité complète. Aujourd’hui, l’on peut citer la première version du préservatif féminin, le FC1, qui est une gaine de polyuréthane de taille unique, hypoallergénique, munies d’un anneau à chaque extrémité. L’anneau du côté fermé se tord facilement et sert notamment à placer idéalement le préservatif féminin dans le vagin. L’autre anneau prend place à l’extérieur, et recouvre ainsi les parties génitales, de sorte à ce que les deux sexes ne soient pas en contact direct.

Quant à la seconde version, le FC2, la gaine est en nitrile synthétique, notamment pour éliminer le problème de coût, car cette nouvelle formule est beaucoup moins cher à produire que le polyuréthane.

Avantages du préservatif:

Dans tous les cas, FC1 ou FC2, un préservatif féminin est également contraceptif et protège de maladies sexuellement transmissibles, cela donc au même titre qu’un préservatif masculin. Mais le préservatif féminin présente certains avantages, comme une meilleure solidité (moins de risque de déchirure), une douceur plus agréable, la possibilité de le poser longtemps avant le rapport, pas d’obligation de le retirer après l’éjaculation, ne serre pas le sexe masculin, se prête plus aux échanges de chaleur et de mouvements, etc.

Quelques inconvénients du préservatif féminin:

Cela étant dit, le préservatif féminin présente aussi certains défauts, déjà au niveau de l’apparence. En effet, le préservatif féminin recouvre donc les parties génitales, ce qui peut gêner certains partenaires (quoique dans la nuit et sans lumière…). Son coût est aussi sensiblement plus important que le préservatif masculin. La mise en place, peu connue, requiert aussi un bon entraînement au préalable, quoique la possibilité de le poser largement avant le rapport peut être intéressant, car évite ainsi d’interrompre les préliminaires. Dans le cas d’un couple en grande complicité, l’expérience de la pose peut aussi être amusante.

A noter aussi que le préservatif féminin, étant moins ajusté que le préservatif masculin, peut provoquer des bruits de succion lors du rapport, ce qui peut ne pas plaire à tout le monde.

A noter qu’un préservatif féminin doit être jeté après son utilisation, et qu’il est impératif de limiter une utilisation avec uniquement un seul partenaire, notamment pour éviter de transmissions de virus entre deux (ou plusieurs ?) partenaires successifs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*